Aller directement à la navigation

L'édito du Président de l'AMCT

Le Président          

L’AMCT est ... en marche !

 

 

Osons ce petit clin d’œil ! Non pas que l’AMCT veuille afficher un ancrage politique partisan. Notre association réunit des médiateurs de collectivités territoriales de tous bords. Il s’agit plutôt de saluer la belle mobilisation de ces 6 derniers mois.

Alors que notre commission « FORMATION » vient de se renouveler sous l’impulsion de Michel JOGUET Médiateur de la ville de Cergy, pour formaliser nos attentes en terme de formation, nos coopérations ont progressé avec les grands réseaux de médiateurs autour du triptyque partagé : « Formation-Statut-Déontologie ».

Nous sommes invités aux travaux sur le Livre Blanc de la médiation animés par MEDIATION 21  (Brahim HEDJEM Médiateur de la Ville de PANTIN a réalisé un descriptif détaillé des 23 associations composant ce collectif). Celui-ci sera imprimé au cours de l’été à la suite des Etats généraux de la Médiation qui se sont tenus en juin 2018. Nous sommes également invités à participer à la 1° Semaine Internationale de la Médiation qui se tiendra en octobre 2019 à l’unisson des autres pays européens.

L’AMCT (Son Président et J.P. HOSS) a également rencontré Jean Pierre TEYSSIER le Président  du Club des Médiateurs de Service au Public (CMSP) pour  lui confirmer notre souhait de coopérations plus régulières autour de projets communs à définir au regard des enjeux de la médiation institutionnelle et de la médiation de la consommation.

Enfin nos nouveaux liens avec le RENADEM nous permettront de mieux percevoir comment la « médiation entre pairs » peut contribuer à la résolution des conflits de voisinage.

Nous sommes également en ordre de bataille pour proposer des coopérations de projets aux principaux réseaux d’élus locaux grâce à l’engagement de Christian LEYRY Médiateur des Charentes Maritime, de Michel SAPPIN Médiateur de la Région PACA et de  Bernard RICORDEAU médiateur de Quimper.

Par ailleurs, je veux saluer la tenue du 1° comité de pilotage du Congrès international de toutes les médiations. Il réunissait une quinzaine de partenaires à Angers le 4 juin dernier. Désormais, cet évènement international, dont nous sommes les promoteurs n’est plus un vague projet, il devient chaque jour un peu plus une réalité. Les 5 au 7 février 2020, il accueillera les réseaux et intervenants nationaux et internationaux sur des thèmes que nous aurons l’occasion de préciser dans les mois à venir.

Mais je veux surtout mettre en exergue nos multiples initiatives en direction du Parlement et du Gouvernement pour faire progresser la connaissance, les atouts et donc le statut du médiateur territorial.

Excusez du peu : alors que notre Assemblée Générale se tient les 12 et 13 juin 2019 à METZ, le Sénat a inscrit l’examen de la proposition de loi de Nathalie DELATTRE à son ordre du jour du ... 13 juin 2019 ! Cette actualité parlementaire atteste de l’impact de l’engagement tenace de notre conseil d’administration.

Dès l’année 2018, Jean Charles BRON, notre collègue de Bordeaux avait donné le ton en obtenant de la Sénatrice de Gironde, la rédaction de la proposition de loi instaurant un médiateur dans les communes de plus de 60 000 habitants et dans les autres collectivités territoriales de plus de 100 000 habitants.

Jean Pierre HOSS le médiateur de la Région Ile de France a été reçu le 7 décembre 2018 au Conseil d’Etat pour exposer comment s’exercent nos missions, quels sont nos résultats et comment nos concitoyens peuvent recourir au médiateur territorial.

Au cours du mois de février, l’AMCT a lancé une campagne d’information sous la forme d’une pétition que nos adhérents ont présentée aux élus locaux et aux parlementaires pour qu’ils soutiennent le développement de la médiation territoriale. Si l’accueil a été timide, il nous a permis de prendre la mesure des efforts d’information que nous devrons réaliser.

L’Association des Médiateurs des Collectivités Territoriales (AMCT) a pris part au Grand Débat National lancé par le Président de la République. A ce titre, l’AMCT a apporté sa contribution à la thématique « Démocratie et Citoyenneté » en faisant valoir que là où des médiateurs agissent au sein des collectivités territoriales,  notre démocratie participative et la citoyenneté  se renforcent.

Notre association a été auditionnée le 22 mars 2019 par FRANCE STRATEGIE qui a reçu commande de la part du Premier Ministre et du Président de l’Assemblée Nationale pour mener une étude sur les relations entre les citoyens/et les administrations avec pour finalité » de remettre un rapport au premier ministre  sur le devenir de la médiation institutionnelle. Je présidais la délégation composée de Sophie HENRY, de Jean Pierre HOSS. Nous avons valorisé le périmètre de notre fonction à travers l’exposé de nos pratiques et de leur impact.

M. Philippe BAS, Président de la Commission des lois a également entrepris une série d’auditions visant à éclairer l’opportunité de la proposition de Loi DELATTRE.

Le 21 mai 2019, M. Philippe BONHOMME  Sénateur rapporteur de la proposition de loi DELATTRE a reçu une délégation que je présidais et  composée de Jean-Charles BRON et Claude DESJEAN.  . En présence de la Sénatrice Nathalie DELATTRE nous avons pu exposer notre accord avec cette initiative sénatoriale, qui encourage au développement de la médiation territoriale. Nous avons expliqué que nous avions conscience que l’obligation faite aux collectivités territoriales pourrait être mal accueillie par les parlementaires qui sont proches des élus locaux. Nous avons souligné que la principale vertu de cette proposition de loi réside dans le fait que le statut des médiateurs territoriaux est clarifié et contribue à harmoniser les conditions d’exercice des médiateurs territoriaux.

Le cabinet de Sébastien LECORNU Ministre auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, chargé des Collectivités territoriales a sollicité un entretien avec le Président de l’AMCT concernant cette proposition de loi. J’ai ainsi pu confirmer l’accueil favorable que nous réservons à cette initiative législative.

Chers lecteurs, l’AMCT marche à une belle allure... certains esprits considéreront que nous courons plusieurs lièvres à la fois... ce n’est pas faux !  Nous avons engagé une course de fond et gageons  que notre notoriété et notre influence contribueront à offrir partout en France une offre de médiation à ceux de nos concitoyens qui ont perdu confiance ou qui veulent une meilleure reconnaissance.

Hervé CARRÉ

Médiateur de la Ville d'Angers et du Département de Maine-et-Loire

Président de l'AMCT

 



Menu principal 2

Article | by Dr. Radut