Aller directement à la navigation

L'AMCT en mouvement

La médiation se développe de manière inédite dans notre pays. Nous ne pouvons que nous en réjouir tant elle est essentielle à notre société, si clivée, et à des usagers, parfois perdus. L’action de notre association, l’AMCT, est d’autant plus importante dans ce contexte mouvant et porteur. Elle doit permettre d’accompagner cet essor de la médiation institutionnelle, en soutenant les Médiateurs dans leur exercice et en aidant à la juste compréhension de leur fonction. 

En juin dernier, l'assemblée générale de notre association m'a confiée la responsabilité de présider l'AMCT.

Avec beaucoup d'amitié et une certaine solennité, je tiens à saluer l'action de Madame Claire Brisset, ma prédécesseure. Car, sans elle, notre association n'existerait pas; sans elle, la médiation institutionnelle ne serait pas ce qu'elle est devenue. Nous lui devons beaucoup.

De plus en plus de Médiateurs exercent dans les collectivités, beaucoup d’élus et d'agents territoriaux reconnaissent l'intérêt de la médiation. Les usagers, bien sûr, les premiers bénéficiaires de la médiation, y trouvent souvent une solution et un apaisement.

Preuve de ce succès, la réussite du colloque organisé cet automne par Monsieur Henri Poizat, membre d’honneur de notre association et ancien Médiateur de la Ville d’Angers. Environ 200 personnes ont participé à cette première journée «interdisciplinaire et pluri professionnelle» consacrée à la médiation, dans les locaux de l’Université d’Angers. 

Plusieurs acteurs de la médiation institutionnelle et privée ont expliqué à cette occasion leurs techniques, qu’il s’agisse de répondre aux sollicitations des consommateurs ou celles des citoyens.

Naturellement, nous faisons partie de la même grande famille de la médiation, tout en portant des valeurs et en ayant des pratiques qui nous sont propres, qui sont spécifiques à la médiation institutionnelle.

Ce sont bien ces valeurs, ces pratiques que notre association, l’AMCT, se doit d’expliquer, de défendre et de faire partager au plus grand nombre.

Pour y parvenir, plusieurs chemins et moyens s'offrent à nous.

Tout d'abord, doter l’AMCT d'outils nouveaux pour rendre encore plus efficaces les modalités d’intervention de notre association. 

Dès janvier prochain, nous disposerons d’un site internet. Je remercie d’ailleurs Monsieur Brahim Hedjem, vice-président de notre association, qui suit tout particulièrement cette création. Ce site internet est un grand pas en avant pour l'AMCT. Il nous permettra de renforcer nos liens, en partageant de l’information et des conseils en ligne, et de donner plus de visibilité à l’action de chacun d’entre vous et à votre fonction. Je forme le vœu que tous les membres de l’association puissent y collaborer pleinement.

Ensuite, poursuivre et renforcer nos liens avec nos partenaires. A ce titre, j'ai rencontré Monsieur Bernard DREYFUS, Délégué général à la médiation avec les services publics au sein de l’institution du Défenseur des Droits, ainsi que Monsieur Emmanuel CONSTANS, Président du Club des Médiateurs de Services au Public. Nos échanges ont permis de préciser nos fonctions, dans leurs différences mais aussi dans leurs complémentarités, ainsi que d’affirmer nos volontés d'un travail commun au bénéfice des citoyens.

Cher-e-s amis, pour conclure, l'AMCT n'attend que nous pour prendre son envol. Elle est ce que nous déciderons qu'elle soit, le résultat de nos actions et de notre engagement.

 

Article rédigé par Martine NADEAU, Présidente de l'AMCT et Médiateure du Conseil général d'Ille-et-Vilaine.

 

 

 



Menu principal 2

Article | by Dr. Radut